OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE Forum Index

OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE
Forum de discussion pour tous et toutes les passionné(e)s de l'art populaire et notamment des outils anciens.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Lancettes à saignée

 
Post new topic   Reply to topic    OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE Forum Index -> OUTILS ANCIENS -> VOUS AVEZ UN PROBLEME D'IDENTIFICATION D'OUTIL ?
Previous topic :: Next topic  
Author Message
ROUANET Bernard


Offline

Joined: 01 Sep 2010
Posts: 1,325
Localisation: BEZIERS

PostPosted: 25/09/2017 16:44:57    Post subject: Lancettes à saignée Reply with quote

Bonjour,
Samedi, j'ai trouvé ça, mais comment ça s'appelle?
Bistouri, scalpel ou lancette Question Question Question
Une autre question:
- Sur un est marqué: CROIX RO.... Question
- Sur le suivant bien lisible: BOURDEAUX AINE
- Sur le dernier, je n'arrive pas à lire. On dirait qu'il est écrit: BAESCHELIN Question
J'oubliais de dire que chaque outil mesure ouvert de 87 à 100mm, fermé de 57 à 64mm.
L'étui est "carton/tissus/velours"??












Last edited by ROUANET Bernard on 26/09/2017 09:54:20; edited 1 time in total
Back to top
Publicité






PostPosted: 25/09/2017 16:44:57    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
mégis


Offline

Joined: 10 Mar 2016
Posts: 1,414
Localisation: quercy

PostPosted: 25/09/2017 17:54:38    Post subject: Lancettes à saignée Reply with quote

salut ! s'il s'agit de GASSELIN il pourrait s'agir d'outils de vétérinaire quant aux 3 noms que tu cites
je pense que les 3 sont acceptables (sauf par les puristes ??)
Gasselin était un célèbre fabricant à Paris d'outils de grande qualité
Back to top
ROUANET Bernard


Offline

Joined: 01 Sep 2010
Posts: 1,325
Localisation: BEZIERS

PostPosted: 25/09/2017 18:23:39    Post subject: Lancettes à saignée Reply with quote

Bonsoir megis, et les autres,
Bien sûr, moi aussi j'ai pensé à Gasselin (8 lettres) alors que mon outil a 9 lettres!!!
Je serai à Caussade samedi 14 octobre, si tu veux, je te les ferai voir.
Back to top
MICHEL66


Offline

Joined: 01 Jan 2010
Posts: 10,863
Localisation: Catalogne

PostPosted: 25/09/2017 20:59:19    Post subject: lancette à saignée Reply with quote


_________________
“Celui qui veut dire la vérité trouve les portes closes” (Proverbe danois)
Back to top
Visit poster’s website
mégis


Offline

Joined: 10 Mar 2016
Posts: 1,414
Localisation: quercy

PostPosted: 25/09/2017 23:10:47    Post subject: Lancettes à saignée Reply with quote

si le terme "lancette " te convient ....il me va bien aussi !!
l'image couleur du saigneur et du saigné est superbe !!( voir leurs tronches !!^^)
d'accord pour le 14 ....MP suit
Back to top
ROUANET Bernard


Offline

Joined: 01 Sep 2010
Posts: 1,325
Localisation: BEZIERS

PostPosted: 26/09/2017 09:52:32    Post subject: Lancettes à saignée Reply with quote

Bonjour,
Trouvé là:

http://www.biusante.parisdescartes.fr/aspad/expo106.htm


BISTOURI, SCALPEL ET LANCETTE

Consultons un document incontournable : « L’art du coutelier expert en instruments de chirurgie » de JJ. Perret paru en 1772, avec son complément de la même année exposé sur ce site www.biusante.parisdescartes.fr/aspad/expo82.htm. Referons-nous aussi à un remarquable article de Philippe Lépine, du musée d’histoire de la médecine de Lyon intitulé « Bistouris, scalpels et lancettes » paru dans l’excellente revue web « Clystère » (www.clystere.com) N°20 de 2013, dont nous nous permettons de citer de nombreux passages, en italique, bien précis sur le sujet. Avec P.Lépine revoyons les définitions de trois petits instruments tranchants dont les noms sont souvent pris les uns pour les autres.

BISTOURI

Le bistouri est un petit couteau dont se sert le chirurgien pour faire des incisions dans les chairs. Le terme de bistouri pour désigner un couteau chirurgical apparait chez Ambroise Paré au 16ème siècle. Son étymologie un peu floue semble provenir de Pistoia (Pisto ville de Toscane) réputée pour sa fabrication de petits couteaux : les « pistori » déformés par l’intonation italienne en bistori, bistouri. En consultant le livre de Perret on y trouve dans le vocabulaire, à la page 504, « Bistouri : instrument de chirurgie pour faire des opérations, comme pour couper des chairs ». Les bistouris sont donc, à cette époque, des instruments pliants (vraisemblablement pour protéger le tranchant), ils n’ont pas la possibilité de servir à disséquer. C’est seulement au 19éme siècle, que sont apparus les bistouris à lame fixe. Dans le dictionnaire de Médecine de 1833 p 315 :« La lame des bistouris est articulée d’une manière différente sur le manche et parfois elle est immobile, ce sont des bistouris à lame fixe ou dormante. Instruments qu’on devrait plutôt appeler des couteaux ou scalpels et qui ne peuvent entrer dans la trousse que le chirurgien porte habituellement sur lui. »

On ne peut pas être plus clair, jusqu’au 19ème les bistouris étaient pliants. Mais comme il y a toujours des exceptions, nous devons ouvrir de nouveau le livre de Perret page 361, planche 116 dans les instruments pour la cataracte tous ceux qui ont un dos et un tranchant sont appelés bistouris auquel on a ajouté celui de l’auteur. (voir photos plus loin dans cet article). On peut raisonnablement en conclure que le bistouri fixe a généralement été employé depuis le milieu du 19ème.

Cependant le caractère pliant des bistouris et autres instruments tranchants reste toujours utilisé pour un côté pratique de transport, de conservation de la qualité des tranchants, de sécurité et d’organisation de trousse chirurgicale. Tout cela entrainera parfois une confusion des termes scalpel et bistouri qui au 21ème siècle sont souvent employés les uns pour les autres.

SCALPEL

Si nous reprenons le « Nouveau Larousse illustré » nous lisons : « Scalpel vient de scalpellum diminutif du mot latin scalpum (lancette, outil tranchant) dérivé du verbe scalpere (gratter, creuser). Instrument en forme de petit couteau, à manche étroit, à lame fixe, ayant un ou deux tranchants, qui sert pour inciser et disséquer, c’est l’instrument de l’anatomiste, le médecin emploi plutôt le bistouri. Le scalpel a bien une fonction de dissection que n’a pas le bistouri. »

Perret écrit p. 266 : « Le premier instrument dont se servent les élèves en chirurgie, c’est le scalpel, pour disséquer les cadavres ; ils emploient avec celui-ci les errhines, les ciseaux, les pinces et les tubes » puis p267 : « Il y a quatre sortes de scalpels, un à dos, un à lance, un à lancette et un névrotome » La description ne dit rien du manche à extrémité spatulée mais il en est question dans les opérations de fabrication.

LANCETTE

Reprenons le texte bien précis de P.Lépine. Le dictionnaire donne la définition suivante : « Petit instrument de chirurgie ayant la forme d’une petite lance, qui était utilisé pour la saignée, la vaccination et l’incision de petits abcès. » La plus connue est la lancette à saignée composée d’une lame d’acier enserrée dans une châsse permettent de mettre le tranchant à l’abri. C’est un petit instrument qui une fois ouvert, a une longueur d’environ 10 cm. En réalité les lancettes sont toujours des instruments pliants avec deux volets mobiles de la châsse de chaque côté de la lame servants de manche de manipulation.

Perret souligne : « La lancette est de tous les instruments de chirurgie, celui qui exige la pointe et les tranchants les plus délicats et qui demande aussi les plus grandes attentions en le fabricant ». Les exigences envers le fabricant conduisent Perret à consacrer 12 pages à l’explication des opérations successives de fabrication. Si la lancette à saignée est la plus connue, il faut noter qu’il y eu aussi des lancettes à vaccin comportant une extrémité tranchante en forme triangulaire.

Classiquement les lancettes sont dites à grain d’orge, à grain d’avoine, ou à langue de serpent selon la forme de la pointe donnant des effets différents fonction de l’angle d’attaque du praticien : la Saignée toute une science ! Habituellement les châsses de protection étaient en écaille de tortue, plus tardivement nombreuses étaient en corne et quelques-unes en ivoire, ébène, nacre et rarement en métal. Les émouleurs de lancettes, en les affilant, employaient le terme de « écorcher une lancette »

Highslide JS

Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS

Deux ensembles de lancettes à saignée, ou à saigner, avec châsses en écaille de tortue ou corne. De nombreux étuis existaient pour conserver ces instruments qui malgré leur protection restaient dangereux lors des manipulations. Les lancéolées étaient destinées pour les vaccinations. Quelques marquages de couteliers sont insculpés : Capron, Charrière, Galante, Lüer. Paris 19ème siècle.
Highslide JS
Back to top
ROUANET Bernard


Offline

Joined: 01 Sep 2010
Posts: 1,325
Localisation: BEZIERS

PostPosted: 26/09/2017 09:58:17    Post subject: Lancettes à saignée Reply with quote

Un ami spécialiste et collectionneur d'outils de médecine et de chirurgie anciens m'a écrit ceci:

La maison BOURDEAUX fut fondée en 1730 à MONTPELLIER.
BOURDEAUX Ainé à partir de 1820. Cette lancette date donc de la 1° moitié du XIX°siècle.
Pour les autres je n’ai pas trouvé de renseignement. A mon humble avis, elles datent aussi de la même période.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE Forum Index -> OUTILS ANCIENS -> VOUS AVEZ UN PROBLEME D'IDENTIFICATION D'OUTIL ? All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group