OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE Index du Forum

OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE
Forum de discussion pour tous et toutes les passionné(e)s de l'art populaire et notamment des outils anciens.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Bouteille de champagne bouchée à l'ancienne

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE Index du Forum -> OUTILS ANCIENS -> VOS DERNIERES TROUVAILLES..
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
magic93


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2009
Messages: 5 183

MessagePosté le: 18/03/2013 10:49:04    Sujet du message: Bouteille de champagne bouchée à l'ancienne Répondre en citant

Nous connaissons aujourd'hui les bouteilles de champagne ornées d'un bouchon maintenu par un muselet de fil de fer mais autrefois, il n'en était pas ainsi.

Avant la fin du XVIIe siècle, le champagne était bouché avec un morceau de bois enveloppé de lin, de chanvre hermétiquement retenu par la cire à cacheter.

C'est Dom Pérignon (1638-1715) qui, d'après la légende, a eu l'idée de remplacer les chevilles de bois par un bouchon en liège. Cette idée lui serait venue en voyant les moines de retour de Compostelle en Espagne qui les utilisaient pour la fermeture de leurs gourdes.

On nouait une ficelle autour du bouchon. Une ordonnance royale de 1735 prévoyait même que la ficelle soit de chanvre, à trois brins et poissée.

Il faut attendre 1881 pour voir les premières capsules de métal sur les bouchons désormais protégés, maintenus par des muselets de fil de fer rattachés au goulot de la bouteille.

Deux innovations majeures qui permettaient ainsi de résoudre les problèmes de perte de vin due aux intempéries, à la porosité des bouchons ou au pourrissement des ficelles.

Photo 01 :


Photo 02 :



Photo 03 :


Photo 04 :



Source : ma collection
_________________
Mon Facebook : Lesoutils Demagic


Dernière édition par magic93 le 12/06/2015 19:01:57; édité 5 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 18/03/2013 10:49:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
magic93


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2009
Messages: 5 183

MessagePosté le: 18/03/2013 10:56:19    Sujet du message: Bouteille de champagne bouchée à l'ancienne Répondre en citant

comment dater cette bouteille en verre soufflé ?

Si on retourne la bouteille, le fond du cul se termine par une sorte de bille ronde ce qui permetterait de dater la bouteille du 19eme ?
Quand le fond du cul est en forme de pyramide donc sans la présence de cette forme de bille ronde, les bouteilles seraient plus anciennes plutot 18eme ?
Connaissez vous une méthode qui permet de dater les bouteilles en fonction de leurs formes ?
certaines bouteilles ont une forme caractéristique car elles ont été soufflées en utilisant un moule, savez vous les reconnaitre ?




http://imageshack.us/
_________________
Mon Facebook : Lesoutils Demagic


Dernière édition par magic93 le 12/06/2015 19:02:46; édité 1 fois
Revenir en haut
MICHEL66


En ligne

Inscrit le: 01 Jan 2010
Messages: 9 245
Localisation: Catalogne

MessagePosté le: 18/03/2013 15:47:04    Sujet du message: Bouteille de champagne bouchée à l'ancienne Répondre en citant

Pour les bouteilles soufflées dans un moule, je pense que comme pour les bouteilles en verre pressé on arrive à voir plus ou moins un léger relief qui marque la jointure des deux demie coquilles du moule, il faut parfois bien chercher à la lumière rasante pour trouver ladite trace.

Je suis surpris d'apprendre : "Avant la fin du XVIIe siècle, le champagne était bouché avec un morceau de bois enveloppé de lin, de chanvre hermétiquement retenu par la cire à cacheter."
ou alors ce n'était que pour une consommation personnelle puisque jusqu'au début du XVIIIe la commercialisation des liquides en bouteilles étaient interdites en France sous prétexte que leur fabrication artisanale rendait difficile la maîtrise du volume, et qu'au XVIIe les bouteilles en verre étaient encore souvent très fragile et devaient difficilement résister à la pression gazeuse du champagne.

La commercialisation du champagne en bouteille ne fut autorisée par arrêté royal qu'en 1728, je pense donc qu'il est difficile de parler de la façon dont les bouteilles de champagne étaient fermées au XVIIe.
Quant au vin, en France, l'autorisation royale de vente en bouteille fut accordée pour le bourgogne en 1750 et se généralisera ensuite grâce d'une par à l'utilisation du liège, dont j'apprends par magic93 que ce serait une invention de Don Pérignon (merci de nous communiquer tes sources car j'ai toujours lu que l'invention serait anglo/portugaise avec les vins de Porto), et d'autre part parce qu’on découvrit bien vite les effets favorables du vieillissement du vin en bouteille.


La bouteille de vin à travers les siècles (par Flore de Hauss-Boncza)

1634 : Les anglais fabriquent les premières bouteilles résistantes de teinte noire 1707 : les bouteilles anglaises sont adoptées partout en France (*)
1723 : Implantation en France de la verrerie Mitchell, future "Verrerie royale de Bordeaux"
1728 : L’usage des bouteilles pour le transport des vins de Champagne est autorisé
1735 : La contenance et le poids des bouteilles champenoises sont réglementés
1750 : L’usage des bouteilles pour le transport des vins de Bourgogne est autorisé
1866 : La législation réglemente le nom et la contenance des différentes bouteilles de vin
1894 : A Cognac, Claude Boucher invente la machine semi-automatique à fabriquer les bouteilles



(*) pour le transport du cellier à la table dans un premier temps en attendant les autorisations royales pour la commercialisation

Sources :
- http://vignobles.dubourg.over-blog.com/article-histoire-de-la-bouteille-de-…
- http://avis-vin.lefigaro.fr/connaitre-deguster/o28482-la-bouteille-de-vin-t…
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Bouteille_de_vin
- http://www.vin-web.com/dossier/vin,histoire,bouteille-095.php
_________________
"Sage est celui qui sait que chacun peut lui apporter quelque chose"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
perzig


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2010
Messages: 703
Localisation: lorraine

MessagePosté le: 18/03/2013 18:00:41    Sujet du message: Bouteille de champagne bouchée à l'ancienne Répondre en citant

Sur le site  art-populaire .fr  page 3,  outil appelé trèfle à champagne pour serrer la ficelle servant à maintenir le bouchon. Perzig
_________________
Le peu est bon à qui n'a rien.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
magic93


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2009
Messages: 5 183

MessagePosté le: 18/03/2013 18:09:47    Sujet du message: Bouteille de champagne bouchée à l'ancienne Répondre en citant

Historique rapide des vins de Champagne...


Le vin de Champagne est connu depuis l'ère romaine. 50 à 80 ans av. J.C, le raisin était déjà cultivé dans cette région du nord-est de la Gaule romaine.
C’est à cette époque que Domitien, empereur romain (81-96 ap. J.C), dans un but manifestement protectionniste, en interdit la culture et fit arracher les ceps.


 Il fallut attendre 282 après J.C pour que l’empereur Probus (276-282), abolisse cette mesure et que les Romains, amateurs de bonnes choses, puissent à nouveau apprécier le vin de champagne à sa juste valeur.
Il semble que cette boisson gauloise ait rapidement acquis la réputation de “nectar des dieux”. La comparaison avec la piquette romaine, aromatisée d’ingrédients divers tels que : Eau de mer, graine de  pavot ou myrte, était plutôt en sa faveur...


En 496, St Rémy offrit à Clovis (466-511) un fût de vin de champagne, qui devait le rendre vainqueur ! Il fut baptisé à Reims...
Jusqu'au XVIIe siècle, le Champagne était un vin “tranquille”, blanc gris ou rouge.
En particulier, les crus de Verzenay, sur la montagne et d'Aÿ, sur les bords de Marne, qui avaient grande réputation dès la Renaissance.


Jusqu'au début du XVIIe siècle, le Champagne était livré en tonneaux. L'on avait remarqué qu'au printemps suivant les vendanges, le vin avait une fâcheuse tendance à “bouillonner”. Ceci était très gênant, tant pour pour la conservation, que pour le transport.


L'invention par des verriers anglais de la bouteille épaisse, début du XVIIe, permit de remplacer la vente en tonneaux par la vente en bouteilles. Cependant que la mauvaise qualité des bouchons ainsi que l'irrégularité de la fermentation faisaient éclater nombre de ces bouteilles.


En effet, on importait vers 1665 à Londres des vins de Champagne. Ils arrivaient en fûts et on les mettait en bouteille après avoir ajouté divers ingrédients et épices, sucre et mélasses. Ainsi le vin de Sillery ou d'Ay fermentait à nouveau et devenait pétillant.
L'engouement suscité par les “Sparkling wines” fut tel, que l'on songera à en fabriquer en France. Encore fallait-il avoir les bonnes bouteilles de verre du modèle anglais patenté en 1662 et des bouchons de liège tels qu'on les employaient alors à Londres.
Cela fut réalisé entre 1695 et 1700, de quoi fêter la fin du siècle !


Dom Pérignon  1638 -1715


Moine bénédictin, il devient à l'âge de 30 ans cellérier et procureur de l'abbaye d'Hautvillers près d'Épernay.


Il eut le mérite de comprendre le phénomène de fermentation secondaire et d'utiliser le procédé dont on se servait déjà à Gaillac et en Normandie pour rendre le cidre mousseux...


Vers 1688 - sans être vraiment “l'inventeur” du champagne -  il réussit à le maîtriser, par l'assemblage préalable de raisins, puis à le réguler par l'adjonction de sucre.
Il perfectionna le bouchage des bouteilles. Le bouchon de liège remplaçant l'étoupe huilé, ce qui permettait au gaz carbonique de se dissoudre dans le vin au lieu de mousser...
Enfin, l'industrie du verre, en progrès, put fournir des bouteilles résistant à 5 atmosphères...


Le secret de Dom Pérignon,


confié au chanoine Jean Godinot et divulgué, plus tard au XVIII siècle :


“Dans environ une chopine de vin, il faut dissoudre une livre de sucre candi, y jeter 5 à 6 pêches séparées de leur noyau, puis environ 4 sols de cannelle pulvérisée et une noix muscade aussi en poudre; après que le tout est bien mêlé et dissous, on ajoute un demi-setier*  de bonne eau-de-vie brûlée; on passe la colature*  à travers un linge fin et très net; on jette la liqueur, non le marc, dans la pièce de vin, ce qui le rend délicat et friand. Il faut autant de ce qui vient d'être dit pour chaque pièce et l'entourer le plus chaudement qu'il sera possible, d'abord que le vin du tonneau ait cessé de bouillir”.


Le Champagne était né !


Accepter d'abord froidement, ce “saute-bouchon”, fut surnommé aussi “vin du diable”, ce qui lui ouvrit tout grand les portes de la cour du  Régent.


Il devint l'incontournable des dîners “louches” ... et ne commencera vraiment sa célèbre carrière, qu'avec les “petits” soupers de Philippe II d’Orléans - Régent du royaume de France de 1715 à 1723.


1715 année du décès de Dom Pérignon - Hasard de l'Histoire!


L'industrialisation du Champagne commença en 1818, avec l'invention des pupitres par Antoine Muller, chef de cave de Mme veuve Clicquot-Ponsardin, qui permettait d'amener les bouteilles progressivement à la verticale, pendant qu'on les faisaient tourner sur elles même.


Commença alors la grande période d'expansion du champagne et des Maisons qui existaient déjà en 1840 : Dom Ruinart crée en 1729 et Moët et Chandon en 1743.


Elles furent alors complétées par :  Bollinger,  Roederer,  Krug,  Charles Heidsieck,  Mumm,  Ponsardin,  Pol Roger,   Pommery,  Taittinger,  Paillard, Laurent Perrier,  Piper-Heidsieck,  Dom Pérignon,  Perrier-Jouët  pour ne citer, dans le désordre, que les plus connues ...


Source :
http://ja6.free.fr/chapitres/vinsb.htm
_________________
Mon Facebook : Lesoutils Demagic


Dernière édition par magic93 le 12/06/2015 19:03:07; édité 1 fois
Revenir en haut
DETOUTPARTOUT


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2012
Messages: 4 870

MessagePosté le: 18/03/2013 18:31:37    Sujet du message: Bouteille de champagne bouchée à l'ancienne Répondre en citant

retour sur bouchon , muselet , capsule :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Capsule_de_champagne
_________________
Tout ce que tu feras est dérisoire ,
l'essentiel est que tu le fasses .
Revenir en haut
magic93


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2009
Messages: 5 183

MessagePosté le: 18/03/2013 20:27:24    Sujet du message: Bouteille de champagne bouchée à l'ancienne Répondre en citant

pour info

http://www.verre-histoire.org/colloques/innovations/pages/p304_01_palaude.h…
_________________
Mon Facebook : Lesoutils Demagic
Revenir en haut
philoutil


Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2007
Messages: 514
Localisation: essonne

MessagePosté le: 18/03/2013 21:09:39    Sujet du message: Bouteille de champagne bouchée à l'ancienne Répondre en citant

     Vraiment. Intéressant. Merci  Okay
Revenir en haut
Gilles


En ligne

Inscrit le: 17 Mar 2007
Messages: 2 553
Localisation: Québec

MessagePosté le: 19/03/2013 00:54:24    Sujet du message: Bouteille de champagne bouchée à l'ancienne Répondre en citant

Captivant!
Okay


Gilles
Revenir en haut
magic93


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2009
Messages: 5 183

MessagePosté le: 19/03/2013 00:59:37    Sujet du message: Bouteille de champagne bouchée à l'ancienne Répondre en citant

A noter que certaines cuvées prestige sont encore, de nos jours, bouchée de manière traditionnelle à la ficelle de chanvre
_________________
Mon Facebook : Lesoutils Demagic


Dernière édition par magic93 le 19/03/2013 01:09:47; édité 1 fois
Revenir en haut
magic93


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2009
Messages: 5 183

MessagePosté le: 19/03/2013 01:08:32    Sujet du message: Bouteille de champagne bouchée à l'ancienne Répondre en citant

et pour la petite histoire ma bouteille est issue de la cave moet et chandon
on peut lire le nom de la cave sur le bouchon

Photo 05 :


Photo 06 :
http://imageshack.us/
_________________
Mon Facebook : Lesoutils Demagic


Dernière édition par magic93 le 12/06/2015 19:06:10; édité 2 fois
Revenir en haut
magic93


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2009
Messages: 5 183

MessagePosté le: 19/03/2013 01:48:44    Sujet du message: Bouteille de champagne bouchée à l'ancienne Répondre en citant

Dom Pérignon

Sa vie tient en quelques lignes. Il naît et grandit à Sainte-Menehould. En 1668, alors âgé de trente ans, il rejoint l'abbaye Saint-Pierre d'Hautvillers dans la Marne. Jusqu'à sa mort en 1715, il y tient la charge de cellérier-intendant. Une charge de la plus haute importance à une époque où les monastères possèdent de vastes domaines d'où ils tirent toutes sortes de produits destinés à la vente. Et qui, surtout, lui donne la haute main sur les vignes et les pressoirs de l'abbaye.

En ce dernier tiers du XVIIe siècle, l'abbaye Saint-Pierre d'Hautvillers ne jouit guère d'un grand prestige. Dépeuplé, l'établissement ne compte alors plus qu'une poignée de moines qui, bon an mal an, tentent de tirer parti des domaines de l'abbaye, pas ou peu exploités. Quant aux celliers, aux caves et aux pressoirs, ils sont à moitié en ruine ! Avec patience et obstination, le jeune cellérier s'attache à tout remettre en état.

Attestée dès 1668, la première innovation de dom Pérignon consiste à assortir systématiquement, avant même de les pressurer, les raisins de diverses origines. Se procurer les précieuses grappes ne pose guère de difficultés au jeune moine : la dîme ne fait-elle pas obligation aux vignerons locaux de livrer au monastère une part de leur récolte ? Dom Pérignon a ainsi à sa disposition un choix de raisins venus de terroirs très divers dont il fait le mélange lui-même afin d'en harmoniser les qualités et d'en faire oublier les défauts. « C'est la connaissance du bon effet que produisent les raisins de trois ou quatre vignes de différentes qualités qui a porté à la perfection les fameux vins de Sillery, d'Ay et d'Hautvillers.

Œnologue avant l'heure, dom Pérignon apporte un soin particulier aux vendanges et au choix des raisins, ne laissant à personne d'autre la permission de les goûter. Avec dom Pérignon, l'assemblage de crus et de cépages accède au rang d'une véritable science. Avec la pratique de l'assemblage, le champagne acquiert ainsi une qualité qu'il n'avait pas jusqu'ici et qui fera beaucoup pour sa réputation.

L'histoire veut également que dom Pérignon ait, le premier, découvert le moyen de faire mousser le vin de Champagne en bouteille. Vraie ou fausse, l'histoire vaut la peine d'être racontée. À l'époque, les bouteilles étaient bouchées avec des chevilles de bois garnies d'étoupe imbibée d'huile. À la recherche d'un procédé plus propre et plus esthétique, dom Pérignon eut l'idée de couler de la cire d'abeille dans le goulot des bouteilles, leur assurant ainsi une parfaite herméticité. Au bout de quelques semaines, la plupart des bouteilles explosèrent, plongeant le moine dans la plus grande perplexité. Il ne lui fallut guère de temps pour comprendre que le sucre contenu dans la cire d'abeille avait provoqué, en tombant dans le vin, une seconde fermentation, entraînant une soudaine effervescence. Incapables de résister à la pression, les bouteilles avaient volé en éclats. Un heureux hasard avait permis à dom Pérignon de découvrir la fermentation en bouteille. La « méthode champenoise » ou, plus simplement, le champagne venait de naître.

Dans la foulée, et bien que rien ne permette de l'affirmer, le cellérier de l'abbaye d'Hautvillers aurait inventé le bouchon de liège pour remplacer l'archaïque broquelet de bois maintenu au goulot par une ficelle de chanvre.

Que Dom Pérignon soit ou non à l'origine du champagne importe au fond assez peu. Sans doute le processus d'élaboration du vin fut-il une œuvre collective et de longue haleine. Et dans ce processus, le moine féru d'œnologie joua assurément un rôle majeur. Au début du XVIIIe siècle, le champagne tel que nous le connaissons aujourd'hui fait en tout cas le bonheur des tables aristocratiques et royales, les seules à pouvoir s'offrir le précieux breuvage.


----



Ci dessous la célèbre statue de Dom Pérignon qui trône dans la cour de Moet et Chandon





source :
http://www.closdechassins.com/fr/culture/champagne-dom-perignon-moine-bened…
_________________
Mon Facebook : Lesoutils Demagic
Revenir en haut
Jean-Mi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 31/03/2013 13:36:53    Sujet du message: Bouteille de champagne bouchée à l'ancienne Répondre en citant

très intéressant reportage , merci je viens encore d'apprendre plein de bonne chose Wink
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 23/07/2018 17:51:29    Sujet du message: Bouteille de champagne bouchée à l'ancienne

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE Index du Forum -> OUTILS ANCIENS -> VOS DERNIERES TROUVAILLES.. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com