OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE Forum Index

OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE
Forum de discussion pour tous et toutes les passionné(e)s de l'art populaire et notamment des outils anciens.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Fabrication de manche-poignée
Goto page: 1, 2  >
 
Post new topic   Reply to topic    OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE Forum Index -> OUTILS ANCIENS -> GENERALITES SUR LE THEME DES OUTILS ANCIENS -> La RESTAURATION des outils anciens -> AVANT / APRES... ! Waouh !!!!!
Previous topic :: Next topic  
Author Message
MICHEL66


Offline

Joined: 01 Jan 2010
Posts: 10,392
Localisation: Catalogne

PostPosted: 27/08/2012 22:46:46    Post subject: Fabrication de manche-poignée Reply with quote

Le dernier dossier de philoutil : "Ça me reprend" (http://outils-anciens.xooit.fr/t4466-ca-me-reprend.htm), lu après déjeuner m'a donné envie d'en faire autant, donc cet après-midi fabrication de manches. De nombreux outils attendent ce dernier élément pour que leur restauration soit terminée!

On sort les bouts de bois récupérés dans le jardin et mis de coté parce que estimés intéressant (il y a de l'olivier, du laurier, de l’eucalyptus, du micocoulier et de l'épine vinette; séché 2 ans et traité xylophage) ainsi que des bouts de tubes débités dans des poussettes ou chaises longues mises à la poubelle sur le trottoir (tubes minces et différents diamètres) et c'est parti !

 
  4 seront finis dans l'après-midi et un cinquième commencé.
Deux seront pré-percés dont un calibré à chaud pour la serpe 
  serpe et marque à bestiaux restaurés


Les outils utilisés
  scie égoïne que j'ai oublié sur la photo, ponceuse à bande fixée en poste fixe (le plastique sur la poignée c'est pour ne pas devoir démonter régulièrement l'interrupteur bloqué par la sciure), cale à poncer, coupe tube, marteau et enclume , perceuse et mèche, étau à tube. 

 - Les tronçons de bois sont choisis pour avoir un effet champignon, la partie la plus étroite est mise au rond sensiblement au diamètre du tube choisi pour la virole.
 - Le tube est emmanché sur la bigorne ronde et le bord est martelé pour rouvrir le diamètre intérieur rétréci par la précédente action du coupe tube et jusqu'à obtenir sur 2/3mm un diamètre plus important.
 - l'intérieur du tube et la partie de la poignée à introduire sont légèrement graissés, la poignée est entrée à force à grand coup de marteau, l'entrée du tube étant conique sur 2/3mm il n'y a pas d'effet "emporte-pièce" sur le bois.
 - La virole est coupée au coupe tube au droit du bois emmanché, ce qui crée un chanfrein en arrondi.
 - Percement du manche, suivant la forme de la soie mise au calibre du trou par chauffe au rouge de ladite soie, sans aller tout à fait à l'enfoncement total.
 - Traitement au rustol de la soie quelques goutes également dans le trou et emmanchement définitif. 
_________________
“Celui qui veut dire la vérité trouve les portes closes” (Proverbe danois)
Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: 27/08/2012 22:46:46    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Forgeferron


Offline

Joined: 09 Jul 2012
Posts: 639
Localisation: Plonévez-Porzay, à coté de Douarnenez (29)

PostPosted: 28/08/2012 14:37:58    Post subject: Fabrication de manche-poignée Reply with quote

Merci pour cette méthode, Michel! Very Happy

Mais un rivetage à chaud du bout de la soie traversante  ne serait-il pas tout aussi solide?

Aurais-tu une autre astuce du même cru pour emmancher "à l'ancienne" les marteaux et autres outils de frappe?
_________________
"Un bon outil est un outil qui convient parfaitement à la main de son utilisateur, qui lui plaît visuellement, et sur lequel il peut compter".

Passionné par les outils de forge, particulièrement par les enclumes.
Back to top
floyd


Offline

Joined: 22 Apr 2009
Posts: 8,130
Localisation: LE MANS

PostPosted: 28/08/2012 18:17:10    Post subject: Fabrication de manche-poignée Reply with quote

Le rivetage à chaud ou simplement le pliage de l'extrémité de la soie me semble aussi habituelle que prudente pour des outils tels que des serpes.
Billman aura un avis tranché…
J'ai avec difficulté (!) refait le rivetage de la soie d'une truelle. Pas évident de tenir le fer assez chaud sans qu'il ait le temps de cramer le bois de la poignée. Si tu as une idée la-dessus, Forgeferron?

Pour les marteaux, la tenue repose sur l'enfoncement selon le fil du bois d'un coin comme celui-ci en métal, ou en bois dur bien sec.

_________________
rêver pour se fixer des objectifs, travailler pour les atteindre.
Back to top
Billman


Offline

Joined: 24 Feb 2010
Posts: 10,379
Localisation: Wiltshire dans le sud-ouest de l'Angleterre

PostPosted: 29/08/2012 10:12:25    Post subject: Fabrication de manche-poignée Reply with quote

Pour les marteaux anciens je n'utilise pas les coins comme ceux de Floyd - je les fabrique d'un morceau d'acier - un en bois, et un en acier vont bien:

 lien: http://www.stolear.com/en/joiners-tool.html

on a besoin de couper le bois du poignée pour le coin en bois - pour les petit marteaux on ne peut utilisre qu'un seul coin (en bois ou acier), et pour les grands têtes en plus de deux..



Pour les serpes c'est essentiel que la soie se prolonge au-delà de l'extrémité de la poignée - si c'est trop courte, ou cassée, on a besoin de la prolonger avec un piece d'acier (j'utilise souvent les ancien clous en fer) soudé (ou brasé) à la soie avec un joint à l'entaille (scarf joint)....

 voir à http://billhooks.co.uk/edge-tool-making/handles/

voir aussi le message du Thu Jul 14, 2011 7:20 pm à http://www.bodgers.org.uk/bb/phpBB2/viewtopic.php?f=2&t=1852
_________________
Je suis anglais et collectionneur de vieux outils, surtout ceux de la taillanderie; j'ai une passion pour les serpes et les serpettes
Back to top
Forgeferron


Offline

Joined: 09 Jul 2012
Posts: 639
Localisation: Plonévez-Porzay, à coté de Douarnenez (29)

PostPosted: 29/08/2012 11:16:39    Post subject: Fabrication de manche-poignée Reply with quote

Merci de vos réponses!

Floyd: Pour riveter une soie en coutellerie, l'on commence par chauffer l'extrémité de celle-ci à blanc au chalumeau, puis l'on dispose rapidement la garde (éventuelle), la poignée, et un pommeau, ou un petit morceau d'acier découpé dans un plat, avant de faire "champignonner" l'extrémité de la soie à chaud au moyen d'un marteau à boule, très efficace (j'en utilise un pour resserrer le rivet d'une pince de forge qui commence à avoir trop de jeu); Le pommeau métallique ou le petit morceau d'acier permet d'assurer un rivetage solide tout en isolant le bois de la poignée en dessous. Dans ton cas, une simple rondelle pourrait faire l'affaire.

Mais on peut aussi faire recuire la soie de l'outil pour le riveter à froid ensuite.

Billman: Merci des astuces, mais je croyais qu'un seul coin d'acier pouvait suffire; En outre, il devait être enfoncé à 45° par rapport à l'axe table/panne, pour un maximum de solidité.

Pour ma part, voici comment j'ai procédé pour emmancher mon petit dernier, chiné à une brocante: prenant un manche du commerce tout fabriqué, et ayant servi à emmancher une ancienne tête de marteau ''postillon" de chaudronnerie, j'ai commencer par enlever l'ancienne tête et le petit coin s'étant révélé inefficace, puis j'ai scié le bois à ras de la pré-fente servant à enfoncer le coin, avant de reporter au crayon gris la hauteur du marteau; Cela fait, j'ai utilisé une râpe à bois pour enlever l'excédent , et enfoncé la nouvelle tête à l'aide d'un plus gros marteau, de façon à ce que le bois du manche serre bien l'oeil, avant de plonger cette partie du manche dans de l'eau, et ce durant trois jours; Il m'a ensuite suffi d'enfoncer en force un nouveau coin (forgé) à barbelures, puis de nettoyer et huiler la tête de l'outil.
_________________
"Un bon outil est un outil qui convient parfaitement à la main de son utilisateur, qui lui plaît visuellement, et sur lequel il peut compter".

Passionné par les outils de forge, particulièrement par les enclumes.
Back to top
floyd


Offline

Joined: 22 Apr 2009
Posts: 8,130
Localisation: LE MANS

PostPosted: 29/08/2012 15:42:31    Post subject: Fabrication de manche-poignée Reply with quote

Grand merci pour ce partage.

Plutôt que la rape à bois, je préfère et de loin le travail avec la wastringue, voire avec le racloir qui permet d'affiner la tête du manche en la laissant parfaitement lisse.

Un doute sur le trempage dans l'eau, qui reste une méthode trop réversible (séchage).

Superbe la massette bleue de Billman et l'inscription qui annonce: " usage pour le bois uniquement"
_________________
rêver pour se fixer des objectifs, travailler pour les atteindre.
Back to top
Forgeferron


Offline

Joined: 09 Jul 2012
Posts: 639
Localisation: Plonévez-Porzay, à coté de Douarnenez (29)

PostPosted: 30/08/2012 12:10:56    Post subject: Fabrication de manche-poignée Reply with quote

Je respecte ton avis, Floyd, mais pour ma part, je préfère user de la râpe pour deux raisons:

-La première étant que la râpe enlève une quantité de matière négligeable contrairement à la wastringue, qui enlève des copeaux plus importants, l'ajustage parfait est donc, à mon sens, mieux réalisé au moyen d'un outil plus précis comme les limes et râpes;

-La seconde étant que justement la râpe laisse par son action une surface rugueuse au détriment du racloir qui laisse une surface très lisse, les marques ainsi laissées par la râpe agissent comme des ''barbillons'' qui vont mieux accrocher l'intérieur de l'oeil du marteau, constellés de creux et traces de rouille (car chiné au milieu d'autres têtes de marteaux et massettes dans la cour d'une brocante).

Pour ce qui est du doute quant au trempage, j'ai un ami (beaucoup plus âgé!) ferronnier d'art qui m'avait montré au cours d'une démonstration de forge en extérieur lors d'une fête médiévale ses outils, dégorgeoirs, chasses et tranches, dont les têtes étaient simplement enfoncées dans les manches. Une discussion c'est engagée concernant l'efficacité des coins, et il m'a alors montré un petit marteau de type "à garnir", et m'a expliqué qu'il l'utilisait très souvent sans aucun problème d'emmanchement, alors qu'il l'utilisait depuis son apprentissage...il y a plus de vingt ans!
_________________
"Un bon outil est un outil qui convient parfaitement à la main de son utilisateur, qui lui plaît visuellement, et sur lequel il peut compter".

Passionné par les outils de forge, particulièrement par les enclumes.
Back to top
Byrendhil


Offline

Joined: 25 May 2011
Posts: 223
Localisation: Lorraine

PostPosted: 30/08/2012 18:06:26    Post subject: Fabrication de manche-poignée Reply with quote

Il m'a été rapporté que disposer un morceau de caoutchouc (type chambre à air) entre le bois et le fer de l'outil, dans l'oeil donc, rendais l'assemblage très résistant et durable ... Je n'ai par contre pas encore testé. Qu'en pensez vous ?
_________________
On n'a pas toujours les moyens mais demander le prix ça ne coute rien Wink
Back to top
Billman


Offline

Joined: 24 Feb 2010
Posts: 10,379
Localisation: Wiltshire dans le sud-ouest de l'Angleterre

PostPosted: 30/08/2012 18:12:14    Post subject: Fabrication de manche-poignée Reply with quote

De mon part j'utilise une wastringe - la surface rugueuse n'importe pas parce que la poignée est frappé pour entre l'oeil de la tête, et le bois devrait compressé - je n'ai jamais utilisé le caotchouc, et je penses que ça ne marche pas bien....
_________________
Je suis anglais et collectionneur de vieux outils, surtout ceux de la taillanderie; j'ai une passion pour les serpes et les serpettes
Back to top
Forgeferron


Offline

Joined: 09 Jul 2012
Posts: 639
Localisation: Plonévez-Porzay, à coté de Douarnenez (29)

PostPosted: 30/08/2012 20:34:13    Post subject: Fabrication de manche-poignée Reply with quote

Tout comme Billman, je suis sceptique quant à cette adjonction de caoutchouc... Neutral
_________________
"Un bon outil est un outil qui convient parfaitement à la main de son utilisateur, qui lui plaît visuellement, et sur lequel il peut compter".

Passionné par les outils de forge, particulièrement par les enclumes.
Back to top
floyd


Offline

Joined: 22 Apr 2009
Posts: 8,130
Localisation: LE MANS

PostPosted: 31/08/2012 01:42:04    Post subject: Fabrication de manche-poignée Reply with quote

J'ai quelques emmanchements durables à mon actif, comme nous tous. Il me semble que l'on donne une forme légèrement conique à l'extrémité qui sera donc serrée dans l'œil de la tête, lorsque l'on frappe au maillet sur la base du manche. La mise en place d'un ou de deux coins sert précisément à élargir la section supérieure et donc à plaquer vigoureusement le bois contre l'acier.

je viens de reprendre l'emmanchement de mon marteau à battre la faux, qui avait pris du jeu même s'il sert peu souvent. D'origine le coin est sur la diagonale de l'œil. Vraiment l'idée de mouiller le bois et surtout de le maintenir dans cet état hygrométrique me surprend…

Jamais vu en pratique "l'astuce" du caoutchouc. Par contre on voit des produits importés ayant le dessus de l'œil comme cacheté avec une cire ou une résine. Quand elles ne cachent pas "la misère", elles peuvent ralentir le dessèchement du bois.

J'hésitais à enduire l'extrémité en bois avec un peu d'huile de lin chaude avant de le placer dans l'œil.
Par contre je le fait systématiquement avec les outils du jardin à manche en bois.
_________________
rêver pour se fixer des objectifs, travailler pour les atteindre.
Back to top
Forgeferron


Offline

Joined: 09 Jul 2012
Posts: 639
Localisation: Plonévez-Porzay, à coté de Douarnenez (29)

PostPosted: 31/08/2012 11:59:16    Post subject: Fabrication de manche-poignée Reply with quote

Et pourtant, tremper le marteau emmanché dans l'eau même en cours de travail n'est pas une pratique marginale:



Les marteaux présentés ici sont, pour le premier, un marteau de forge de forme allemande (à cause de la forme de la panne, qui n'est pas centrée de la même manière que sur les marteaux classiques de type ''rivoir''), pour le second un petit marteau à table déportée vers l'avant à la manière des marteaux de cloutier (c.f le sujet sur la dernière forge de cloutier de France), les marteaux japonais ayant la table ronde, et une chasse à parer de marque M.O.B.

Cette dernière est emmanchée de manière industrielle, et le coin est masqué par une coulée de résine, tout comme l'indique Floyd, en haut, une bague de plastique étant disposée sous la tête pour éviter que celle-ci ne glisse (ce qui est fort peu probable). Cette résine étant imperméable, je ne vois pas l'intérêt de tremper cette chasse dans l'eau, contrairement aux deux marteaux précédents.

Personnellement, je ne trempe mes marteaux dans de l'eau que lors de l'opération d'emmanchement, car tenant à mes outils tout comme vous, je ne tiens pas à travailler avec des outils rouillés.
_________________
"Un bon outil est un outil qui convient parfaitement à la main de son utilisateur, qui lui plaît visuellement, et sur lequel il peut compter".

Passionné par les outils de forge, particulièrement par les enclumes.
Back to top
bpc
Guest

Offline




PostPosted: 31/08/2012 13:49:11    Post subject: Fabrication de manche-poignée Reply with quote

pas trés bonne idée de ne pas sécuriser un emanchement de marteau avec un coin:

il y a quelques années, un "génie" de la forge, travaillait derrière moi avec un marteau mal fixé sur son manche, malgré mes avertissements.

ça n'a pas loupé.

j'ai soudain entendus un bruit bizarre et sentis un truc me froler les reins..............c'était juste le dit marteau qui traversait l'atelier à l'horizontale .


de même, ça ne vas pas si le marteau ne tient que par le bois mouillé.


aussi, mauvaise idée d'empoigner un marteau au manche mouillé, où la crasse va se mélanger à l'eau pour former une boue bien glissante....
Back to top
floyd


Offline

Joined: 22 Apr 2009
Posts: 8,130
Localisation: LE MANS

PostPosted: 31/08/2012 14:22:13    Post subject: Fabrication de manche-poignée Reply with quote

Je crois que la "bague en plastique" est destinée à amortir le choc dans le cas rare où le marteau rate sa cible et que le manche vient à percuter un obstacle résistant.
On en voit sur les masses pour enfoncer les pieux. A propos de pratique étonnante, celle de quelque paysan de ma connaissance qui utilise la masse sur le flanc pour mieux répartir l'impact sur la tête du pieux.

A la forge, est-il parfois nécessaire de refroidir dans l'eau des marteaux surchauffés par le travail?
_________________
rêver pour se fixer des objectifs, travailler pour les atteindre.
Back to top
Forgeferron


Offline

Joined: 09 Jul 2012
Posts: 639
Localisation: Plonévez-Porzay, à coté de Douarnenez (29)

PostPosted: 31/08/2012 14:26:25    Post subject: Fabrication de manche-poignée Reply with quote

Bonjour Bertrand,

La tête de mon petit dernier ne risque pas de bouger, car je suis persuadé d'avoir utilisé la combinaison idéale: ajustage du manche bien serré dans l'oeil + gonflement du bois dans l'eau durant trois jours + coin enfoncé en force en diagonale = sécurité.

Aurais-tu une technique spéciale d'emmanchement de tes marteaux de forge?
_________________
"Un bon outil est un outil qui convient parfaitement à la main de son utilisateur, qui lui plaît visuellement, et sur lequel il peut compter".

Passionné par les outils de forge, particulièrement par les enclumes.
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: 25/08/2019 01:26:55    Post subject: Fabrication de manche-poignée

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE Forum Index -> OUTILS ANCIENS -> GENERALITES SUR LE THEME DES OUTILS ANCIENS -> La RESTAURATION des outils anciens -> AVANT / APRES... ! Waouh !!!!! All times are GMT + 2 Hours
Goto page: 1, 2  >
Page 1 of 2

 
Jump to:  

Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group