OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE Forum Index

OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE
Forum de discussion pour tous et toutes les passionné(e)s de l'art populaire et notamment des outils anciens.

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

La dernière forge de cloutier de France.
Goto page: 1, 2, 3  >
 
Post new topic   Reply to topic    OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE Forum Index -> OUTILS ANCIENS -> PARMI TOUS LES METIERS... -> FORGERONS, MARÉCHAUX-FERRANTS, FERRONNIERS, TAILLANDIERS et leurs ENCLUMES
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Forgeferron


Offline

Joined: 09 Jul 2012
Posts: 639
Localisation: Plonévez-Porzay, à coté de Douarnenez (29)

PostPosted: 22/08/2012 02:34:13    Post subject: La dernière forge de cloutier de France. Reply with quote

Avant toute chose, je souhaite remercier sincèrement monsieur Raymond Delgado, actuel propriétaire du "Musée montagnard du Lavedan", situé dans le village d'Aucun (65400), au coeur du val d'Azun, non loin d'Argelès-Gazost, dans le département des Hautes-Pyrénées, pour m'avoir aimablement autorisé à publier au sein de ce forum les photos de la dernière forge de cloutier française, ainsi que pour sa gentillesse, sa disponibilité et sa courtoisie lors de ma visite du musée. Very Happy


Le "Musée montagnard du Lavedan (ce dernier terme signifiant "le pays des sapins")" fut créé en 1963 par André Fourcade au sein du petit village d'Aucun, à proximité de l'ancien presbytère (1580-1857) classé monument historique, et se compose de plusieurs bâtiments, notamment la maison du cloutier et de l'artisanat, petite maison ancienne et solide, dont la rusticité est typique des maisons montagnardes, présentant une très belle collections d'outils liés à l'agriculture, l'artisanat local et la transhumance (parmi lesquels un beau peigne à carder datant de 1727, et une cabane de berger portative), et surtout la dernière forge artisanale de cloutier de France (1580-1948), que je vais vous présenter.




Pour commencer, une vue générale des bâtiments vus depuis la cour du musée, cour dans laquelle sont disposées de très belles pierres taillées ayant appartenues à une maison du village construite en 1515, ainsi que les anciennes meules des moulins du village aujourd'hui disparus. Le bâtiment de droite est la maison du cloutier et de l'artisanat décrite plus haut, et celui du fond une ancienne maison ne pouvant être visitée actuellement, car ayant été fragilisée par le temps et l'humidité. Notez la belle fenêtre ancienne placée contre le petit muret devant celle-ci.


Par la suite, je vous propose d'entrer dans le vif du sujet et de découvrir la forge, située face à la maison du cloutier et de l'artisanat, forge dont les dimensions modestes (5 mètres de longueur sur 4 mètres de largeur) en font le plus petit bâtiment du musée:




Vous remarquerez l'ancienne machine agricole disposée au pied du mur, mur constitué uniquement de pierres locales non-taillées et assemblées de façon grossière, mais solide, ce type d'ancien bâtiment ayant été conçu pour résister aux tremblements de terre, pas si rares dans la région, l'épicentre de l'un d'entre eux ayant justement été localisé à Aucun.




Vue générale de la partie gauche de la forge depuis l'entrée.

La dernière forge de cloutier de France est restée dans son état actuel depuis 1945, date de sa fermeture, la mécanisation de la fabrication des clous de divers modèles ayant entraîné la disparition progressive du métier de forgeron-cloutier, et la faillite de nombreuses autres forges traditionnelles spécialisées dans cette activité. En 1948, trois ans après le feu de forge, ce fut au tour du dernier utilisateur du lieu de mourir, laissant ainsi la forge à l'abandon, jusqu'en 1963, date de la création du musée.

De nombreux modèles de clous étaient ainsi forgés en ce lieu: du plus petit (clou de tapissier, ou semence) au plus grand (clou utilisé pour les assemblages des pièces de bois constituant un pont), en passant par les clous de maréchalerie, les clous d'isolation et d'usure placés sous les sabots, les clous de renforcement des portes...et le plus symbolique, unique dans la maison: le clou servant à absorber le choc produit par le heurtoir, véritable ancêtre de notre moderne sonnette.




Bien que la fabrication des clous soit la principale activité de la forge, le cloutier réalise aussi toutes sortes d'outils, objets et ustensiles en fer et acier pour les gens du village qui se rendent à la forge pour lui confier un outil à réparer, un objet particulier à forger (y compris des objets insolites comme des menottes de gendarmes à cheval, une paire en cours de fabrication ayant été retrouvée sur l'établi).

Pour réaliser ainsi ces ouvrages, le cloutier utilisait cette petite enclume de 35 kgs issue des aciéries et forges de Firminy, fabriquée en 1912, enclume de type "bordelaise" car ayant une table surélevée par rapport aux bigornes ronde et carrée.

Celle-ci présente des marques d'usure (arêtes écrasées, petites entailles à la base de la bigorne ronde...) témoignant de son utilisation régulière et intensive par le forgeron, démontrant ainsi une activité assez importante de la forge.




Les marteaux de forge à main sont au nombre de 9, dont 8 disposés sur le billot de l'enclume, à portée de main. La fabrication des clous se démarquant de la forge plus traditionnelle, le cloutier utilisait des marteaux dont la table carrée est déportée vers l'avant, de manière à concentrer toute la force du coup sur le point d'impact, ce déséquilibre améliorant les performances de l'outil vis-à-vis d'un marteau de forge plus classique.

On remarque ainsi que, parmi ces 8 marteaux disposés sur le billot, seuls 5 sont des marteaux de cloutier: en effet, le premier marteau à partir de la droite est un marteau de forge de marque M.O.B tout à fait classique, le second marteau à coté de lui étant quant à lui un marteau de forge à panne en long à la tête décorée de fines échancrures, le quatrième en partant de la droite étant un modèle particulier ressemblant vaguement à un marteau à panne pyramidale de maçonnerie.

Les pinces de forges sont disposées sur un râtelier fixé au mur du fond, facilement accessibles, comme les marteaux.




La forge elle-même se compose d'un foyer classique en fonte munie d'une noix réglable, et d'une tuyère simple reliée au soufflet à l'arrière du bâti. La forge est entièrement maçonnée, tant au niveau du bâti que de la hotte et du conduit de cheminée, ce qui inquiète particulièrement monsieur Delgado, le temps ayant fragilisé l'ensemble, qui manque d'un entretien régulier et d'une restauration complète pour limiter le plus possible les risques d'éboulement.

Le petit cerclage noir visible près du foyer est un ancien collier à pointes de chien de berger, destiné à éviter des morsures à la gorge par les plus féroces prédateurs: les chiens errants.

Notez également les deux billots de cloutier et le tablier de l'ancien maître du lieu.




Le vieux soufflet de forge en cuir, probablement clouté de cuivre, d'un modèle courant, à double flux d'air, qui, bien que présentant un petit trou, semble encore bon pour le service et est bien conservé malgré son grand âge...muni d'un poids, il est activé au moyen du levier de bois par le cloutier en personne, ou par ceci:




Dans cette petite roue de bois reliée au soufflet par un système fort simple de levage par le principe de rotation, le cloutier y attachait son chien (voyez le collier pendant en bas de la roue), chien qui, en marchant , faisait tourner le roue qui actionnait le mécanisme de gonflement du soufflet, ce qui permettait de faire économiser au cloutier des forces non-négligeable pour utiliser le marteau de forge.

Ce système de roue à chien fut également employé dans le bassin coutelier Thiernois, par des couteliers qui utilisaient la force canine pour faire tourner les meules nécessaires à affûter les lames, faute d'eau.




Le billot est l'outil emblématique du cloutier. Composé de deux enclumettes et d'un tranchet, sans compter les matrices de formage des têtes, il permet de réaliser les clous très rapidement (jusqu'à un clou par minute). La fixation des enclumettes et tranchet est effectuée par collage au crottin de cheval, qui assure solidité et élasticité à l'ensemble. Notez le dernier des 9 marteaux.

Et pour terminer, en voici un bien content de la visite! Wink




Encore une fois, je remercie infiniment monsieur Delgado pour m'avoir permis de vous présenter cette dernière forge de cloutier de France.

Et maintenant, à vos claviers!

Pierre.
_________________
"Un bon outil est un outil qui convient parfaitement à la main de son utilisateur, qui lui plaît visuellement, et sur lequel il peut compter".

Passionné par les outils de forge, particulièrement par les enclumes.
Back to top
Publicité






PostPosted: 22/08/2012 02:34:13    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Forgeferron


Offline

Joined: 09 Jul 2012
Posts: 639
Localisation: Plonévez-Porzay, à coté de Douarnenez (29)

PostPosted: 22/08/2012 08:52:10    Post subject: La dernière forge de cloutier de France. Reply with quote

Et évidemment, je vous invite à venir visiter ce petit musée si jamais vous veniez à passer  dans les alentours, car en plus d'être très instructif et complet, la visite vous permet de découvrir et comprendre l'histoire du val d'Azun (terme signifiant "la vallée d'azur", car étant l'une des plus ensoleillée des Pyrénées) et du village d'Aucun. Okay
_________________
"Un bon outil est un outil qui convient parfaitement à la main de son utilisateur, qui lui plaît visuellement, et sur lequel il peut compter".

Passionné par les outils de forge, particulièrement par les enclumes.
Back to top
Stéphane


Offline

Joined: 17 Apr 2009
Posts: 236
Localisation: Strasbourg

PostPosted: 22/08/2012 13:41:26    Post subject: La dernière forge de cloutier de France. Reply with quote

Bonjour Pierre,
Merci pour ce très sympathique reportage.

Stéphane

_________________
Stéphane
_____________________________________

C'est en forgeant que l'on devient forgeron.
Et c'est en sciant que Léonard devint scie.
_____________________________________
Back to top
MICHEL66


Offline

Joined: 01 Jan 2010
Posts: 10,389
Localisation: Catalogne

PostPosted: 22/08/2012 13:57:20    Post subject: La dernière forge de cloutier de France. Reply with quote

Bravo et merci pour ce reportage, en plus d'être forgeron, tu mérites d'être pigiste parce que l'on a droit à un véritable article complet, documenté et très agréable à lire.
_________________
MICHEL66, le membre systématiquement censuré par un modérateur qui n'a toujours pas expliqué quelle vengeance il assouvit
Back to top
Visit poster’s website
perzig


Offline

Joined: 26 Jul 2010
Posts: 703
Localisation: lorraine

PostPosted: 22/08/2012 19:57:40    Post subject: La dernière forge de cloutier de France. Reply with quote

Encore un superbe document que tu partages avec nous. MERCI
_________________
Le peu est bon à qui n'a rien.
Back to top
Visit poster’s website
Forgeferron


Offline

Joined: 09 Jul 2012
Posts: 639
Localisation: Plonévez-Porzay, à coté de Douarnenez (29)

PostPosted: 23/08/2012 15:54:32    Post subject: La dernière forge de cloutier de France. Reply with quote

Une petite étude du processus de forge d'un clou en utilisant le billot de cloutier: la matière première est une barre de section ronde d'environ 0,5 cm de diamètre en acier doux, acier issu de minerai de fer local, extrait des mines d'un village de la même vallée que Aucun, et d'une longueur d'environ un mètre pour la manipulation à chaud par le forgeron, sans risques de brûlures.

La forge du clou est effectuée en une seule chaude, et se décompose en quatre étapes successives, chaque étape nécessitant l'usage d'un des outils du billot: la place (première enclumette située sur la droite du billot, longue et guère large), le pied (seconde enclumette située au milieu du billot, la plus grande et plus utilisée, percée d'un trou carré débouchant sur deux de ses flancs), le tranchet (petit outil fixé à la périphérie gauche du billot), et enfin la cloutière (qui se bloque dans le trou carré du pied).

La première étape consiste à étirer et former la tige carrée du futur clou sur la place; pour cela, le cloutier étire au marteau spécial tout d'abord sur la largeur de la place, puis dans le sens de la longueur, pour régulariser les marques faites par les arêtes de la place sur la tige, de forme grossièrement pyramidale;

La seconde étape va consister à affiner la tige sur le pied, dont la table légèrement bombée permet d'étirer et affiner de manière efficace celle-ci;

La troisième étape est d'entailler la barre sur le tranchet à quelques millimètres de la naissance de la tige au marteau, mais sans la sectionner totalement, afin d'éviter d'avoir à saisir cette dernière à l'aide d'une pince;

Enfin, la quatrième et dernière étape de la fabrication du clou est de disposer la tige dans l'orifice de la cloutière, placée dans le trou carré du pied, puis de séparer le reste de la barre par pliages successifs, et de former la tête du clou en cinq coups: un premier porté bien à plat pour épauler cette tête, et quatre autres de biais pour l'élargir. Un coup de marteau par en dessous permet de faire sauter le clou dans le bac de stockage, la trempe s'effectuant à l'air.
_________________
"Un bon outil est un outil qui convient parfaitement à la main de son utilisateur, qui lui plaît visuellement, et sur lequel il peut compter".

Passionné par les outils de forge, particulièrement par les enclumes.
Back to top
bpc
Guest

Offline




PostPosted: 23/08/2012 19:50:50    Post subject: La dernière forge de cloutier de France. Reply with quote

"Ce système de roue à chien fut également employé dans le bassin coutelier Thiernois, par des couteliers qui utilisaient la force canine pour faire tourner les meules nécessaires à affûter les lames, faute d'eau."

c'était plutôt utilisé sur le bassin nogentais, qui n'a presque pas de "chutte" d'eau.
Back to top
Forgeferron


Offline

Joined: 09 Jul 2012
Posts: 639
Localisation: Plonévez-Porzay, à coté de Douarnenez (29)

PostPosted: 24/08/2012 00:33:22    Post subject: La dernière forge de cloutier de France. Reply with quote

Il me semble que ce système était également utilisé à Aurillac et Laguiole.
_________________
"Un bon outil est un outil qui convient parfaitement à la main de son utilisateur, qui lui plaît visuellement, et sur lequel il peut compter".

Passionné par les outils de forge, particulièrement par les enclumes.
Back to top
Forgeferron


Offline

Joined: 09 Jul 2012
Posts: 639
Localisation: Plonévez-Porzay, à coté de Douarnenez (29)

PostPosted: 28/08/2012 15:01:25    Post subject: La dernière forge de cloutier de France. Reply with quote

Une petite vidéo présentant l'un des rares forgerons contemporains continuant de se consacrer uniquement à la forge de clous: André Patoux, forgeron-cloutier à Pont-à-Celles:



Une vidéo très rare et instructive, car présentant, tout comme au dessus, les outils utilisés, qu'ils soient classiques (enclumes, marteaux, pinces, tranchet...) ou plus spécifiques, comme cette enclume de cloutier ayant divers trous de fixation des cloutières, particulières à cause de leurs profils plus massifs que celles utilisées à Aucun, mais également les divers clous réalisés.
_________________
"Un bon outil est un outil qui convient parfaitement à la main de son utilisateur, qui lui plaît visuellement, et sur lequel il peut compter".

Passionné par les outils de forge, particulièrement par les enclumes.
Back to top
perzig


Offline

Joined: 26 Jul 2010
Posts: 703
Localisation: lorraine

PostPosted: 28/08/2012 19:19:43    Post subject: La dernière forge de cloutier de France. Reply with quote

Très beau reportage...Merci à toi aussi.
_________________
Le peu est bon à qui n'a rien.
Back to top
Visit poster’s website
Faynot


Offline

Joined: 27 Jan 2010
Posts: 2,595
Localisation: Bourgogne

PostPosted: 28/08/2012 22:04:40    Post subject: La dernière forge de cloutier de France. Reply with quote

Je découvre tout cet article .Merci beaucoup Pierre pour ce reportage très complet et la  bonne vidéo. Okay
_________________
C'est n'être bon à rien que n'être bon qu'à soi .Voltaire

Francis
Back to top
spaa


Offline

Joined: 06 Jan 2012
Posts: 12,141
Localisation: Belgique

PostPosted: 28/08/2012 22:21:46    Post subject: La dernière forge de cloutier de France. Reply with quote

Un grand merci, Pierre, pour ce remarquable reportage photographique et les informations techniques qui l'accompagnent !

"La valeur n'attend pas le nombre des années"  ...encore bravo !

paul
_________________
Paul
Back to top
MICHEL66


Offline

Joined: 01 Jan 2010
Posts: 10,389
Localisation: Catalogne

PostPosted: 28/08/2012 22:25:18    Post subject: La dernière forge de cloutier de France. Reply with quote

Encore une très intéressante vidéo-reportage.

Merci Forgeferron
_________________
MICHEL66, le membre systématiquement censuré par un modérateur qui n'a toujours pas expliqué quelle vengeance il assouvit
Back to top
Visit poster’s website
Forgeferron


Offline

Joined: 09 Jul 2012
Posts: 639
Localisation: Plonévez-Porzay, à coté de Douarnenez (29)

PostPosted: 29/08/2012 11:18:43    Post subject: La dernière forge de cloutier de France. Reply with quote

A votre service! Wink
_________________
"Un bon outil est un outil qui convient parfaitement à la main de son utilisateur, qui lui plaît visuellement, et sur lequel il peut compter".

Passionné par les outils de forge, particulièrement par les enclumes.
Back to top
Geppetto


Offline

Joined: 07 Aug 2009
Posts: 6,233
Localisation: Belgique

PostPosted: 30/08/2012 22:18:59    Post subject: La dernière forge de cloutier de France. Reply with quote

Bonsoir

Habitant à quelques kms, je vais tenter d'aller visiter sa clouterie et vous donnerai des nouvelles. il existe un musée de la clouterie à Fontaine-l'Evêque près de Charleroi. J'ai déjà sollicité la possibilité de la visiter mais il n'y a pour l'instant plus de guide, on le visite dans le cadre de la visite du musée de la mine et il faut qu'il y ait au moins 15 visiteurs. Je vais tenter bientôt de me joindre à un groupe. Fontaine regroupait le travail des cloutiers qui travaillaient à domicile, qui y allaient acheter des verges de fer et y allaient  revendre leurs clous façonnés.


Michel
_________________
Cordiales salutations, Michel
"Si l'artisan d'art disparaissait, les musées deviendraient des cimetières"
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: 21/08/2019 03:43:09    Post subject: La dernière forge de cloutier de France.

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    OUTILS ANCIENS - ART POPULAIRE Forum Index -> OUTILS ANCIENS -> PARMI TOUS LES METIERS... -> FORGERONS, MARÉCHAUX-FERRANTS, FERRONNIERS, TAILLANDIERS et leurs ENCLUMES All times are GMT + 2 Hours
Goto page: 1, 2, 3  >
Page 1 of 3

 
Jump to:  

Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group